Couverture de fosses de digestat

Dans les unités de méthanisation classiques, le digestat est souvent stocké dans des fosses ouvertes. Il continue alors à produire du biogaz, appelé « biogaz rémanent ». Ce biogaz part dans l’atmosphère et pollue, raison pour laquelle les pouvoirs publics poussent les porteurs de projets à couvrir leur ouvrages de stockage. La couverture Nénufar permet alors de récupérer ce biogaz rémanent et de l’envoyer vers le moteur ou l’épurateur, afin d’augmenter le chiffre d’affaire généré par l’unité. En fonction des cas, couvrir la fosse de stockage peut générer entre 5 et 15% de biogaz supplémentaire et ce gain en chiffre d’affaire rentabilise rapidement la couverture.

Il est également possible de couvrir les fosses de stockage de lisiers avant envoi vers le digesteur. Cela permet de récupérer les pertes de potentiel méthanogène au stockage et d’éviter d’envoyer de l’eau de pluie dans l’ensemble du process, et donc de ne pas dégrader le temps de séjour et le rendement biologique.

SARL Fertiwatt (53)

L’unité de méthanisation Fertiwatt est l’aboutissement d’une réflexion menée depuis 2010. Construite par GR Energie et inaugurée en juin 2017, l’unité permet de valoriser l’énergie d’environ 10 000 tonnes d’intrants et de produire 330kW d’électricité ainsi que de la chaleur pour un bâtiment volaille et le séchage de fourrages.

Un digesteur et un post digesteur permettent un temps de digestion cumulé de 120 jours. Après passage dans le séparateur de phases, la fraction liquide du digestat est envoyé dans une fosse de stockage de 8 000m3 (36m de diamètre pour 8m de profondeur). Cette fosse a été couverte par une couverture Nénufar de 35m de diamètre. Le biogaz récupéré dans la fosse (63% de CH4) et envoyé vers le moteur de cogénération afin d’augmenter la production d’électricité. Sur ce type d’unité, le temps de retour brut sur investissement de la couverture est estimé à 3 ans.

couverture Nénufar sur fosse de digestat et transfert du biogaz rémanent vers le digesteur – Fertiwatt (53)

EARL de l’Avenir (44)

EARL de l’avenir élève des canards de chair. En 2017, elle a investi dans une unité de méthanisation de 80kW, construite par Bio4Gas. L’unité permet de produire de l’électricité verte à partir des lisiers issus des 3 bâtiments de canards ainsi que de cultures intermédiaires produites sur l’exploitation.

Le digestat brut est stocké dans une fosse béton de 22m de diamètre par 6m de profondeur. Cette fosse est couverte par une couverture Nénufar permettant de récupérer le biogaz afin de l’envoyer sur le moteur de cogénération.

Nénufar a eu également en charge l’installation du réseau de chaleur permettant de distribuer l’énergie thermique du moteur dans les trois bâtiments, afin que les canards aient les conditions d’élevages optimales pour leur croissance, sans consommer d’énergie fossile.

Couverture Nénufar à l’EARL de l’Avenir (44)